Informations importantes : COVID-19 Savoir plus

Histoire

L’histoire de l’Hôtel Granvia est étroitement liée à celle de L'Eixample

Un hôtel plein d’histoire

Construit en 1870 par le maître d’œuvre Jeroni Granell, l’édifice qui accueille l’Hôtel Granvia était à l’origine un palais bourgeois appartenant à la famille Serra-Chopitea.

L’Hôtel Granvia ouvre ses portes en 1935, après une rénovation qui respectait les principaux éléments du palais : la façade, l’escalier principal et le grand salon. Actuellement, il conserve encore des meubles de grande valeur et des œuvres d’art du XIXe siècle appartenant à Dorotea de Chopitea, grande promotrice et bienfaitrice de la ville de Barcelone. Le salon Gran Via, le salon Don Bosco, la chapelle, la chambre de Dorotea et toute la galerie principale avec ses arcades et ses colonnes sont quelques-uns des espaces qui ont été conservés de cette époque.

Tout au long du XXe siècle, l’Hôtel Granvia s’impose comme un établissement de référence à Barcelone qui accueille dans ses chambres acteurs, hommes politiques et personnalités de la haute société catalane, espagnole et mondiale. En outre, ses murs, d’une remarquable beauté et originalité, sont les témoins du tournage de films, de reportages, d’entretiens à des personnes célèbres ou de présentations officielles.

1870

En 1870, Josep Maria Serra Muñoz et Dorotea de Chopitea y de Villota, tous deux originaires du Chili et descendants de familles aristocratiques espagnoles, confient au maître d’œuvre Jeroni Granell Mundet le projet de construction de leur résidence seigneuriale dans le nouvel Eixample de Barcelone, concrètement sur la Gran Via de les Corts Catalanes, juste à côté du Passeig de Gràcia.

Jeroni Granell Mundet (Barcelone, 1834-1889) était un maître d’œuvre diplômé en 1854, artisan et décorateur. En outre, il possédait un diplôme de géomètre, correspondant au titre actuel de technicien en topographie, et de directeur de chemins vicinaux depuis 1855, équivalant au titre actuel d’ingénieur des travaux publics, des canaux et des ports. Il est l’auteur de plusieurs travaux de gros œuvres à Barcelone, comme l’édifice d’expositions d’art de la Gran Via (1869) – aujourd’hui disparu –, l’autel de l’église de la Concepció (1871) ou la zone centrale de l’Hôpital du Sagrat Cor (1885), entre autres.

C’est un représentant typique de la génération médiéviste qui a évolué vers l’éclecticisme.

1873
Dorotea de Chopitea y de Villota

En 1873, la famille Serra-Chopitea, principaux actionnaires de l’entreprise Maquinista Terrestre y Marítima et membres fondateurs de la première banque de Barcelone en 1845, s’installe avec ses six filles dans la maison-palais de la Gran Via, en plein cœur de L’Eixample.

En 1882, date à laquelle elle perd son mari, Dorotea de Chopitea commence alors à accroître son engagement social pour améliorer la qualité de vie des Barcelonais.  Elle est connue comme étant l’une des femmes à avoir le plus œuvré pour Barcelone, ce qui lui a valu le titre honorifique de « mère des pauvres ».

Dorotea a entretenu une correspondance avec saint Jean Bosco et avec son successeur, le prêtre Michel Rua, et a également contribué à la fondation d’autres œuvres sociales de la congrégation des salésiens au Chili et à Barcelone, à travers la promotion de la construction de temples, d’écoles, d’hôpitaux, de résidences comme par exemple le Temple du Tibidabo, l’Hôpital de Sant Joan de Déu ou l’pital du Sagrat Cor.

Elle a été déclarée Vénérable par le Pape Jean-Paul II le 9 juin 1983 et sa vie est actuellement en étude en perspective de sa prochaine béatification. Récemment, Ramón Alberdi, historien salésien, a publié sa biographie Dorotea de Chopitea y de Villota (1816-1891). Construir una Barcelona para todos [Dorotea de Chopitea y de Villota (1816-1891). Construire une Barcelone pour tous] (éd. Fundación Edebé, 2009).

1881
Hotel Granvía - 1935

Quelques années plus tard, le petit palais-hôtel particulier est vendu et devient l’un des sièges du Cercle artistique de Barcelone, fondé en 1881 et connu aussi sous le nom de Centre d’aquarellistes ; trois ans plus tard, suite à une refondation, il reprendra son nom original de Cercle artistique. En 1916, le roi Alphonse XIII d’Espagne lui accorde le titre de Cercle artistique royal de Barcelone. L’objectif principal de cet organisme a toujours été de promouvoir et de soutenir toutes sortes de manifestations artistiques et culturelles.  

L’organisme a maintenu un rôle de premier plan dans la vie artistique et sociale barcelonaise, notamment entre les dernières années du XIXe siècle et les premières décennies du XXe siècle, en organisant manifestations sociales, bals et fêtes populaires, notamment les bals du Grand Salon du Palco et du Grand Théâtre du Liceu.

1935
Hotel Granvia - 1935

Après une rénovation complète de l’édifice, le palais est inauguré en tant qu’Hôtel Granvia. La rénovation dont il a fait l’objet respecte la façade, l’escalier principal, couronné par une galerie à colonnes et une voûte vitrée, l’un des grands salons (Grand Salon Don Bosco), la chapelle et la chambre de Dorotea de Chopitea.

Il devient un hôtel à la mode, dans les salons duquel ont lieu des réunions, des bals et des fêtes des membres du Cercle artistique royal de Barcelone ou du Grand Théâtre du Liceu. Ses clients habituels sont des acteurs, des hommes politiques, des militaires et des personnalités de la haute société catalane et espagnole.

1986
Hotel Granvía - 1986

En 1986, le groupe Núñez y Navarro achète l’hôtel dans le but de le rénover et de le transformer en un hôtel moderne et de luxe.

Au cours de sa longue histoire, l’Hôtel Granvia est le théâtre de plusieurs films, séries et reportages, dont notamment les tournages suivants :  

  • 11-11-11 (Darren Lynn Bousman, 2011), un film d’horreur et thriller écrit par le propre Bousman, connu pour avoir mis en scène les trois suites de la célèbre saga Saw (II, III et IV) et de Repo! The Genetic Opera.
  • 23-F: El día más difícil del Rey [23-F, le jour le plus difficile du Roi] (RTVE, 2009), une mini-série historique de deux chapitres, tournée par l’équipe de TVE Internacional, la chaîne de télévision espagnole, avec en tête d’affiche Lluís Homar interprétant le rôle du roi Juan Carlos I, mais aussi Juan Luis Galiardo dans le rôle d’Alfonso Armada et José Sancho dans celui de Jaime Milans del Bosch.
  • La silla (Julio D. Wallovits, 2006), film espagnol connu à l’échelle internationale sous le titre de The chair.
  • Inconscientes (Joaquín Oristrell, 2004), une co-production internationale connue sous le titre d’Unconscious, tournée dans la Barcelone moderniste de 1913.
  • Una mariposa sobre la espalda (Jacques Deray, 1978), un film français ayant pour titre original Un papillon sur l’épaule.

En outre, il a aussi été le théâtre idéal de reportages photographiques pour des revues et des catalogues de mode tels que Sposa Bella, Woman, Hola, le Magazine du journal El País, etc. À noter plus particulièrement les séances du prestigieux photographe Outumuro qui a immortalisé une infinité de modèles et d’actrices dans les salons de l’hôtel.

2012-2013
Entrada - Hotel Granvía

Et en plein XXIe siècle, les travaux de réhabilitation sont lancés en octobre 2012 et achevés en mai 2013. L’Hôtel Granvia met à la disposition de ses hôtes 58 chambres, toutes uniques dans leur genre, notamment des chambres familiales et une splendide Suite JR. Mais il offre aussi à ses hôtes la possibilité de jouir d’un salon d’époque avec une bibliothèque et un Business Center donnant sur une splendide terrasse-jardin de 500 m² en plein cœur de L’Eixample.

Un palais historique pour un hôtel qui est entré dans l’histoire.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Bénéficiez de tous les avantages de faire partie de la communauté de Núñez i Navarro Hotels: soyez le premier à découvrir toutes nos nouveautés et activités et recevez des offres uniques et remises réservées à nos abonnés.

Vous devez introduire un prénom
Vous devez introduire votre nom de famille
E-mail

* Champs obligatoires

Si vous nous autorisez, “Josel, S.L.U.” traitera vos données afin de vous envoyer notre Newsletter avec les nouveautés et offres de toutes les sociétés du Groupe, dédiées au secteur de l'hôtellerie, de l’immobilier et de la gestion de parkings. Vous pourrez à tout moment retirer votre autorisation en envoyant un e-mail à l’adresse suivante gdpr@nyn.es. Vous pouvez exercer les droits reconnus par la législation en vigueur comme indiqué, avec les informations nécessaires, dans la Politique de Confidentialité .

Vous devez lire et accepter la Politique de Confidentialité

Merci beaucoup!

Votre formulaire a bien été envoyé

Avantages Exclusifs de notre web

Si vous réservez directement sur notre page web, nous vous garantissons

  • Un Meilleur Prix

    Online Garanti

  • Late checkout

    (selon disponibilité)

  • Modification de Réservations Non Remboursables

    (Annulation inapplicable)

Modifier / Annuler

Veuillez introduire le numéro de confirmation de votre réservation:

Veuillez introduire le numéro de confirmation de votre réservation: